Retour accueil

Yves Jégo


Maire de Montereau-fault-Yonne
Député de la 3ème circonscription de Seine-et-Marne



AccueilFaisons connaissanceMes mandatsMes engagementsNotre mobilisationMes combats
Faire|entendre||la voix du Sud 77 Protéger||notre environnement|et notre patrimoine Préparer|l'avenir||de nos enfants Besoin|d'avenir ?|Besoin d'Europe ?||Rejoignez la famille UDI Défendre||l'emploi local Mieux Vivre||ensemble Besoin de liberté?|Besoin de fraternité ?||Rejoignez la famille UDI

Faire
entendre


la voix du Sud 77

Accueil > A la une > Remise à Sarkozy du rapport Jégo sur la définition d'une "marque France"
A la une

A la une



Remise à Sarkozy du rapport Jégo sur la définition d'une Le 06/05/2010

Remise à Sarkozy du rapport Jégo sur la définition d'une "marque France"


PARIS, 6 mai 2010 (AFP) - L'ancien ministre Yves Jégo a remis jeudi à Nicolas Sarkozy un rapport visant à "définir les contours d'une nouvelle +marque France+", selon un communiqué de…

PARIS, 6 mai 2010 (AFP) - L'ancien ministre Yves Jégo a remis jeudi à Nicolas Sarkozy un rapport visant à "définir les contours d'une nouvelle +marque France+", selon un communiqué de la présidence de la République.En octobre dernier, le chef de l'État avait chargé le député-maire UMP de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) "de définir les contours d'une nouvelle +Marque France+ dans le respect des règles européennes, et en concertation étroite avec les entreprises concernées par cette question, les organisations professionnelles, les pouvoirs publics ainsi que les associations de consommateurs", écrit la présidence.Le rapport, intitulé "En finir avec la mondialisation anonyme: la traçabilité au service des consommateurs et de l'emploi", "propose la mise en place d'un marquage facultatif «Made in France» de une à trois étoiles afin de valoriser les entreprises qui fabriquent l'essentiel de leur production en France", précise le communiqué de l'Elysée.Il propose également la création d'"un label national +Qualité Origine France+ servant de référence notamment à l'exportation".Sur le plan européen, Yves Jégo recommande "d'imposer le marquage de l'origine nationale sur tous les produits mis en vente dans l'Union européenne et d'étendre le champ des +Indications géographiques protégées+ (IGP) à certains produits non agricoles (porcelaine de Limoges, coutellerie de Laguiole)", précise le communiqué."Convaincu de la nécessité d'informer le consommateur sur l'origine et la qualité des produits qu'il achète", le président de la République a demandé à Yves Jego, en lien avec Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, de travailler, "d'ici à la fin 2010, à la mise en oeuvre opérationnelle des recommandations du rapport", selon le communiqué de l'Elysée.rhl/cgd/ctPour lire l'intégralité du rapport, cliquez ICI.
rejoignez-moi sur facebook
Liens|Contacts|Mentions légales|Plan du Site