Retour accueil

Yves Jégo


Maire de Montereau-fault-Yonne
Député de la 3ème circonscription de Seine-et-Marne



AccueilFaisons connaissanceMes mandatsMes engagementsNotre mobilisationMes combats
Mieux Vivre||ensemble Défendre||l'emploi local Protéger||notre environnement|et notre patrimoine Besoin|d'avenir ?|Besoin d'Europe ?||Rejoignez la famille UDI Besoin de liberté?|Besoin de fraternité ?||Rejoignez la famille UDI Faire|entendre||la voix du Sud 77 Préparer|l'avenir||de nos enfants

Mieux Vivre


ensemble

Accueil > A la une > Peine confirmée pour le chanteur qui s'était déshabillé en insultant Jégo
A la une

A la une



Le 19/12/2009

Peine confirmée pour le chanteur qui s'était déshabillé en insultant Jégo


PARIS, 18 décembre 2009 (AFP) - Le chanteur du groupe de rock qui avait insulté le 7 juin 2008 lors d'un festival à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) le maire de la ville, Yves Jégo (UMP), ava…

PARIS, 18 décembre 2009 (AFP) - Le chanteur du groupe de rock qui avait insulté le 7 juin 2008 lors d'un festival à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) le maire de la ville, Yves Jégo (UMP), avant de se déshabiller sur scène, a vu sa peine confirmée par la cour d'appel de Paris. En première instance, le tribunal correctionnel de Fontainebleau avait condamné Eric Thevenoux à une amende de 1.000 euros dont 500 avec sursis.Il avait reconnu le chanteur coupable d'exhibition sexuelle mais l'avait relaxé du chef d'"outrage à personne dépositaire de l'autorité publique".Vendredi la cour d'appel de Paris a confirmé la déclaration de culpabilité pour "exhibition sexuelle", mais a également condamné le prévenu pour "outrage", estimant que M. Jego avait bien été pris à partie "dans l'exercice de ses fonctions de maire".La cour a confirmé la peine d'amende de 500 euros ferme mais a également condamné le chanteur à verser un euro de dommages et intérêts à l'ancien secrétaire d'Etat à l'Outre-mer.Le 7 juin, lors du festival "Montereau Confluences", Eric Thévenoux, 42 ans, alias "Manu le Moqueur", avait insulté publiquement le député-maire de Seine-et-Marne, comme il l'a reconnu. Il s'en était également pris à l'UMP et aux artistes qui votent pour ce parti.Puis il s'était déshabillé et avait, selon l'arrêt, "exhibé ses parties génitales, puis son postérieur", devant 300 à 500 personnes.Le chanteur du groupe "les Locataires", qui présentait un taux d'alcoolémie de 2,30 grammes d'alcool par litre de sang, avait aussitôt été placé en garde à vue.M. Thévenoux avait alors admis "avoir dit des choses sur scène" et s'être "foutu à poil, dans la grande lignée de Coluche", au moment où l'organisation avait commencé à couper les micros. Il avait revendiqué la liberté "d'être un bouffon, un guignol qui appuie là où ça fait mal, une sorte de Coluche rock'n roll".dom/ls/fj
rejoignez-moi sur facebook
Liens|Contacts|Mentions légales|Plan du Site