Retour accueil

Yves Jégo


Maire de Montereau-fault-Yonne
Député de la 3ème circonscription de Seine-et-Marne



AccueilFaisons connaissanceMes mandatsMes engagementsNotre mobilisationMes combats
Besoin de liberté?|Besoin de fraternité ?||Rejoignez la famille UDI Défendre||l'emploi local Mieux Vivre||ensemble Protéger||notre environnement|et notre patrimoine Besoin|d'avenir ?|Besoin d'Europe ?||Rejoignez la famille UDI Faire|entendre||la voix du Sud 77 Préparer|l'avenir||de nos enfants

Besoin de liberté?
Besoin de fraternité ?


Rejoignez la famille UDI

Accueil > A la une > La France "meilleur élève" européen pour les émissions de CO2 des voitures neuves
A la une

A la une



La France Le 02/04/2010

La France "meilleur élève" européen pour les émissions de CO2 des voitures neuves


PARIS, 1 avril 2010 (AFP) - La France a la plus basse moyenne d'émission de CO2 des véhicules neufs en Europe, selon les chiffres publié jeudis par le Comité français des constructeurs d'automo…

PARIS, 1 avril 2010 (AFP) - La France a la plus basse moyenne d'émission de CO2 des véhicules neufs en Europe, selon les chiffres publié jeudis par le Comité français des constructeurs d'automobiles (CCFA), qui indiquent aussi une hausse des véhicules touchés par un malus depuis le durcissement des seuils.En 2009, "le marché français est devenu le meilleur élève de la classe européenne pour les émission de CO2 automobiles", a relevé le président du CCFA Xavier Fels en présentant ces résultats.Les émissions de CO2 moyennes des véhicules neufs en France ont baissé de 148 g/km à fin 2007 à 139 g/km à fin 20008, puis 132,8 g/km à fin 2009, a précisé le ministère de l'Ecologie dans un communiqué."Cette nouvelle baisse place la France pour la première fois en tête des pays européens", selon le ministère.Avec 132,8 g de CO2/km, la France occupe la première place du classement européen, devant le Portugal (134,2), le Danemark (138,1), l'Italie (139,7), la Belgique (143,7) notamment. Le Royaume-Uni se situe à 149,2 g de CO2/km et l'Allemagne à 153,2."Le dispositif de bonus-malus, issu du Grenelle Environnement, a ainsi fait la preuve de son efficacité, tant écologique qu'économique", a estimé le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, cité dans le communiqué. Ce résultat illustre "les avantages de la fiscalité environnementale incitative" mise en place "depuis maintenant plus de deux ans", selon le ministre.D'autre part, la CCFA fait ressortir dans son bilan trimestriel du marché automobile français que la proportion des véhicules "malussés" a augmenté depuis l'abaissement de 5 g de C02/km des seuils du bonus-malus écologique en début d'année.La part des véhicules émettant plus de 156 g de CO2/km (nouveau seuil du malus) passe à 16,2% au premier trimestre, alors qu'elle avait reculé à 14% sur l'année 2009 après 21,6% en 2008.En prenant l'ancien barème (malus à plus de 161 g), la part serait aussi en baisse au premier trimestre à 13,9% contre 9% en 2009 et 14,1% en 2008.Cette évolution s'explique notamment par des ventes en hausse des véhicules à essence par rapport au diesel et des petits véhicules avec des gammes de motorisations en hausse, selon le CCFA.Enfin, les statistiques des constructeurs montrent une poursuite de la progression du segment économique et inférieur avec 59% des immatriculations au premier trimestre 2010, contre 57% et 50% pour la même période, respectivement en 2009 et 2008.La gamme moyenne-inférieure baisse légèrement à 27% contre 28% l'an dernier, la gamme moyenne-supérieure est stable à 10% et la gamme supérieure et luxe en repli à 4% contre 5%.sbo/liu/mmr
rejoignez-moi sur facebook
Liens|Contacts|Mentions légales|Plan du Site