Retour accueil

Yves Jégo


Maire de Montereau-fault-Yonne
Député de la 3ème circonscription de Seine-et-Marne



AccueilFaisons connaissanceMes mandatsMes engagementsNotre mobilisationMes combats
Besoin de liberté?|Besoin de fraternité ?||Rejoignez la famille UDI Besoin|d'avenir ?|Besoin d'Europe ?||Rejoignez la famille UDI Protéger||notre environnement|et notre patrimoine Défendre||l'emploi local Préparer|l'avenir||de nos enfants Faire|entendre||la voix du Sud 77 Mieux Vivre||ensemble

Besoin de liberté?
Besoin de fraternité ?


Rejoignez la famille UDI

Accueil > A la une > Connaissez-vous un service public inaccessible 200 jours par an ?
A la une

A la une



Connaissez-vous un service public inaccessible 200 jours par an ? Le 03/11/2010

Connaissez-vous un service public inaccessible 200 jours par an ?


A première vue, la réponse n'est pas forcément évidente. Personne n'imagine en effet, un hôpital, une mairie, un commissariat ou encore n'importe quelle autre administration de notre pays, fermée au…

A première vue, la réponse n'est pas forcément évidente. Personne n'imagine en effet, un hôpital, une mairie, un commissariat ou encore n'importe quelle autre administration de notre pays, fermée au public 55% de l'année. C'est d'autant plus surprenant lorsque l'on sait qu'il s'agit du premier service public du pays en terme de dépenses, plus de 60 milliards par an, soit 21% du budget total de l'Etat. Si vous ne me croyez pas, prenez un calendrier, faites le calcul et vous constaterez alors que le service public éducatif n'est ouvert au public que 165 jours par an. Prenons l'exemple des collèges et les lycées. Voilà plus de 11 400 établissements qui maillent parfaitement notre territoire. Ils sont, pour l'immense majorité d'entre eux, bien entretenus et bien équipés. Et pourtant ces 11 400 établissements ne servent à rien, ni à personne 200 jours par an. Imaginons que l'on décide d'ouvrir 100 jours de plus chaque année tous les collèges et les lycées français, afin d'y organiser un véritable service éducatif de proximité pour ceux qui en ont besoin. Je pense ici aux élèves en grande ou petite difficulté, aux jeunes sortis de l'école et ayant besoin de retrouver les savoir fondamentaux, aux chômeurs à la recherche d'un perfectionnement ou encore aux salariés nécessitant une remise à niveau. Alors qu'en est-il du temps de travail des professeurs des collèges et lycées ? Le débat autour de cette question apporte des réponses très variables, entre ceux qui ne mesurent que le temps passé devant les élèves, moins de 20 h par semaine (soit 750 h par an) et ceux qui ajoutent le temps de préparation des cours, ce qui porterait la durée du travail des enseignants du secondaire à 40 h par semaine (soit 1500 h par an) Ne serait-il  pas juste d'aligner le temps de travail des enseignants sur celui des autres fonctionnaires, à savoir 1 600 heures par an ? Si tel était le cas, on imagine sans peine que le service public de l'éducation nationale pourrait mieux remplir sa mission, sans creuser un nouvel abîme budgétaire !
rejoignez-moi sur facebook
Liens|Contacts|Mentions légales|Plan du Site